Rapport d’activités 2011-2012

mars 2011 à mars 2012

 

Le 26 mars 2011 nous avons vécu notre traditionnelle rencontre avec le SAI en matinée. Cette rencontre avait été préparée par 2 membres du comité et Julie Collin, responsable du SAI sur la base d’une enquête envoyées à nos membres. En fin de matinée, Karine Richard nous a présenté le projet  » la lecture c’est trop dur  » conçut par la fondation AROLE.

L’après-midi s’est déroulée notre Assemblée Générale, avec, en préambule, la présence de Doris Agazzi pour la partie toujours très utile consacrée à la CFCI.

 

Séverine Michel a demandé à quitter le comité. Désormais, notre comité ne comporte plus que 6 membres : Gabrielle Bernhard, trésorière ; Sabine Chevallier, archiviste ; Caroline Devallonné Dinbali, Elinor Radeff, Clara Denzler Bezençon et Monique Masur.

En 2011, nous étions 61 membres: 49 membres actives et 12 membres passives.

 

Notre comité s’est réuni trois fois durant cette année 2011-2012. Entre temps, et de façon très régulière, nous communiquons et travaillons par mail.

 

Le 21 mai, nous avons invité deux codeuses belges du Centre Comprendre et Parler de Bruxelles, Mmes Mareva Lorey Ladreit de Lacharrière et Françoise Ducarme, qui nous ont présenté de manière vivante et intéressante leur pratique professionnelle.

 

A la rentrée scolaire, sur l’initiative de Sabine Chevallier, notre comité à envoyé un courriel à toutes les familles région Genève-la Côte, via l’ALPC, pour inviter les enfants à un groupe de décodage régional. Malheureusement, une seule famille s’est montrée intéressée et ce projet a dû être abandonné.

 

Les 3 et 10 septembre, 11 codeuses ont suivi deux journées d’analyse de pratique animées par Mme Colette Lechenne. Deux autres journées prévues pour mars 2012 ont été annulées, faute de participantes.

 

En automne, nous avons, grâce aux compétences de Gabrielle, lancé une enquête en ligne auprès des codeuses et de nos bénéficiaires dès l’âge de 12 ans, dans le but est de mieux connaître les réalités du terrain en vue de la mise sur pied d’une nouvelle formation. Notre comité a donné mandat à quatre codeuses : Carmen Amoroso, Claudia Hucher, Christelle Masur Luu et Aline Müller pour faire partie de la  » commission scientifique pour la prochaine formation de C-I « . Ces personnes se sont retrouvées à fin novembre avec deux membres du comité pour commencer le dépouillement de l’enquête, puis également à mi-mars.

 

Finalement, à la demande de l’EESP, seules deux codeuses sont retenues pour cette commission scientifique, Carmen Amoroso et Christelle Masur Luu.

 

Le 28 janvier 2012, nous avons mis sur pied une journée de formation continue  » spéciale petite enfance « .  En matinée, nous avons entendus les intéressants exposés de Mmes Clouet et Fangus, logopédistes genevoises travaillant avec des petits ainsi que Mmes Ardizzoni et Hauser, éducatrices de la petite enfances accueillant un enfant sourd. L’après-midi, se sont nos collègues, Carmen Amoroso et Caroline Avert qui ont apporté leur vécu de codeuses en garderie. Doris Agazzi a animé un atelier administratif pour nous conseiller sur les questions impôts-assurances.

 

Enfin, pour cette matinée de la journée de notre Assemblée Générale, nous avons à nouveau organisé une rencontre avec les responsables du SAI. Comme l’année dernière, nous avons  envoyé un questionnaire à nos membres pour cibler les points qui nous préoccupent et préparé cette rencontre avec Mmes Karine Richard, Sylvie Zanetti, Gervaise Rollet et avec Jean-Luc Nicoulin nouveau secrétaire général et chef d’équipe.

Notons encore l’investissement de plusieurs  codeuses hors comité :

 

Carmen Amoroso, Isabelle Langer Bossy, Annika Dind, Claudia Hucher, Séverine Michel et Véronique Michel, ont participé durant cette année à un groupe de travail  avec les professionnels de l’ECES, ainsi que Karine Richard pour le SAI et Jean-Pierre Schaller. Ce projet fait suite aux journées de formations communes organisées pour l’ECES et A Capella en février 2011 et s’est donné mission d’établir un PAI (projet d’accompagnement individualisé)  et un PAI spécifique à la petite enfance.

 

Marie Bertrand et Marylène Mick Chevalley se sont engagées dans le comité d’organisation de Villars, et ont bien contribué à la bonne tenue des groupes d’apprentissage du LPC.

 

Nathalie Tréhan, qui a tenu les rôle de présidente de l’ALPC durant cette année, communique également avec notre comité pour la transmission d’informations importantes.

 

A relever encore que deux anciennes du comité, Isabelle Langer Bossy et Séverine Michel  se sont encore occupées de l’intendance pour la salle des Moissons : clé, accueil café-croissants.

Nous tenons à remercier vivement toutes les codeuses qui se sont investies cette année pour des projets spécifiques. Ces aides sont  précieuses pour le comité.